Literary Prizes in France

French

The literary prizes phenomenon

Today, November 10, 2017, French readers were very busy since the great literary Prix Goncourt and Renaudot were awarded. The Goncourt was given to Mathias Enard for “Compass” at ‘Actes Sud Editions’. The Renaudot, to Delphine de Vigan for “Based on a True Story”, JC Lattes Editions.
how to say prize in frenchThis “back-to-reading’ literary season is very French and very odd, and especially this avalanche of prizes given to writers. There are tons of prizes in France.
So, why are there so many literary prizes? And why do they range from September to November?
Some badmouth it and say that it is a scam, a publishers’ trick to increase their sales. It is true that publishers rejoice when they are selected. They rarely wait until the end of the day to re-edit the prized book. The quality of the chosen work is not what’s in question. It is rather that when the spotlight is being placed on a single author, all the others who are also good to see their success diminish. The French often choose the book they are going to read according to the prize it received and thus deprive themselves of another reading that could have been as rewarding. Too bad.
As for the date chosen for the release of these prices, perhaps this is because, as the great majority of French “go back to work” in September, they need to escape from the gloomy and dull daily grind of their everyday life.

Le phénomène des prix littéraires

French

Assouline in Paris

Aujourd’hui, le 10 novembre 2017, les lecteurs français ont été bien occupés car on a décerné les grands prix littéraires Goncourt et Renaudot. Le Goncourt a été attribué à Mathias Enard pour « Boussole », chez Actes Sud. Le Renaudot, à Delphine de Vigan pour « D’après une histoire vraie » aux éditions JC Lattès.

C’est très français et très bizarre, cette rentrée littéraire, et surtout cette avalanche de prix donnés aux écrivains. Il y en a des tonnes.

Alors, pourquoi y a-t-il tant de prix littéraires ? Et pourquoi s’échelonnent-ils de septembre à novembre ?

frenchhour

It’s an open book

D’aucuns médisent que c’est une arnaque, une astuce des maisons d’édition pour augmenter leurs ventes. Il est vrai que les éditeurs se frottent les mains lorsqu’ils sont choisis. Ils attendent rarement la fin de la journée pour ré-éditer l’œuvre. La qualité de l’œuvre choisie n’est pas mise en cause. Il s’agit plutôt du fait que les projecteurs étant mis sur un seul auteur, tous les autres qui sont aussi bons voient eux, leur succès diminuer. Les Français choisissent souvent leur livre en fonction du prix qu’il a reçu et se privent ainsi d’une autre lecture qui aurait pu être aussi enrichissante. C’est dommage.

Quant à la date choisie pour la sortie de ces prix, c’est peut-être car, comme la grande majorité des Français « rentrent » en septembre, ils ont besoin de s’échapper de la morosité du train-train terne de la vie de tous les jours.

And what about you, is there also such a literary phenomenon? How do you choose your books? Take this assignment as an opportunity to practice your French today: send me your written or recorded work and I’ll correct it for you.

Et chez vous, existe-t-il aussi un tel phénomène ? Comment choisissez-vous vos livres ? Faites ce devoir pour vous entraîner un peu en français aujourd’hui : envoyez-moi votre travail écrit ou enregistré et je vous le corrigerai.

This Post Has 2 Comments

  1. Bonjour Anne,
    Je pense que vous avez raison. C’est très tentant de lire les livres qui reçoivent les prix. Mais, je trouve, comme vous avez écrit, que quelques auteurs qui sont très doués ( à mon avis) ne sont jamais sur les listes des gagnants. C’est dommage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Practice for FreeOpen Access Bite-Sized Practice

· Be a Member ·Get the Full Lessons to Really Learn French

Search